Logo GIS
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte
Loupe

A venir

Publications

La Marine française et ses réseaux économiques au XVIIIe siècle

Par David Plouviez

Paris, Les Indes Savantes, 2014, 541 p

Préface de Pr. Martine Acerra.

plouviez_marine_fr_18e_couv.jpg

L’édification des flottes de guerres européennes de la période moderne a imposé une mobilisation de matières premières et ouvrées très éclectiques. Dans ce contexte, la France, comme ses homologues, a été contrainte de tisser et d’entretenir des réseaux d’approvisionnement capables de répondre à la moindre sollicitation des arsenaux. La reconstitution de cette armature économique, qui s’est imposée au royaume mais également à plusieurs régions d’Europe et à une partie de l’espace colonial, est l’objet de cet ouvrage.

 



L’Asie, la mer, le monde. Au temps des Compagnies des Indes.

(Dir.) Gérard Le Bouëdec

asiemermonde.jpg

Cet ouvrage montre la mondialisation comme la maritimisation du monde, avec « l’histoire des siècles asiatiques » que connut l’Europe entre 1600 et 1800. Il réexamine le concept de « rencontre » entre Européens et Asiatiques, et montre comment les petites communautés européennes doivent faire leurs apprentissages de l’Asie et de l’océan Indien.

 

Avec le soutien de l’Université de Bretagne-sud.


Commander l'ouvrage

S’adapter à la mer. L’homme, la mer et le littoral du Moyen Âge à nos jours

(dir.) Frédérique Laget et Alexis Vrignon

adapter-mer.jpg

Dans une perspective d’histoire environnementale, ce volume tente de retracer les contours des relations entre l’homme et la mer depuis le Moyen Âge, dans des lieux et à des époques variés. L’impact de l’homme sur le milieu littoral et maritime, les enjeux culturels de sa relation à ces espaces ainsi que les implications politiques de ces enjeux constituent l’essentiel des champs d’investigation ici explorés.

Avec le soutien des universités de Nantes et de La Rochelle.



Commander l'ouvrage

Les Littoraux à l’heure du changement climatique

(dir.) Éric Chaumillon, Thierry Sauzeau, Emmanuel Garnier

Actes_Les-Littoraux_web.jpg

La tempête Xynthia (27-28 février 2010) a entraîné une submersion majeure du littoral du Centre-ouest français. Mais doit-elle être considérée comme un événement sentinelle, le signe avant-coureur des effets redoutés des changements climatiques ? Avant de répondre à cette question, posée de manière brûlante par l’actualité, la recherche universitaire a souhaité dresser un bilan aussi complet que possible des connaissances disponibles. La publication de ce colloque pluridisciplinaire, organisé à Brouage, Rochefort et La Rochelle du 18 au 20 novembre 2010, constitue une première réponse. Le lecteur y trouvera de quoi satisfaire une curiosité bien légitime. Le terrien, qu’il soit habitant, entrepreneur ou touriste, doit aujourd’hui s’approprier les problèmes qui font le quotidien du marin : la marée, la houle, le vent ou la tempête. Car le navire est conçu, lui, pour l’épreuve de la mer, l’affrontement. Pour les littoraux occupés, transformés et mis en valeur par l’homme, ce défi a au contraire tout l’air d’une nouveauté, ce que nuance le recueil d’articles présentés dans ce livre. Ainsi, l’événement extrême qui semble toujours inédit à ceux qui le vivent apparaît comme un objet banal en histoire. La capacité des sociétés traditionnelles à s’en relever interroge d’ailleurs nos sociétés développées, dans un contexte d’élévation indiscutable du niveau des océans. C’est qu’à mesure que le « désir de rivage » s’est installé, la familiarité avec la mer s’est amenuisée. La nécessité de disposer d’observations et d’indicateurs précis n’en est que plus vitale, car on doit savoir à quoi l’on s’expose quand on vient vivre en bord de mer. La réduction de la vulnérabilité passera par une pédagogie voire une restauration de cette culture du risque que les marins et les riverains de l’océan avaient jadis en commun.


Commander l'ouvrage

La Marine de Vichy aux Antilles (juin 1940-juillet 1943)

Par Jean-Baptiste Bruneau

couverture-marine-vichy.jpg

Les Antilles tiennent dans l’imaginaire des officiers de marine de la iiie République une place à part ; escale traditionnelle de l’école d’application des enseignes de vaisseau de la Marine française, elles sont, dans la mythologie navale, « le paradis des midships ». Paradoxalement, cette place de choix dans les imaginaires est inversement proportionnelle à leur importance stratégique. En raison de la situation de ce théâtre d’opération, au cœur de la mer des Caraïbes sur laquelle les Américains n’entendent pas voir leur autorité disputée, les forces navales françaises y sont en effet réduites à une fonction essentiellement symbolique. À la déclaration de guerre, le théâtre des opérations des Antilles est placé sous le commandement d’un brillant marin, l’amiral Robert. Fin connaisseur du monde anglo-saxon, il est de surcroît nommé haut commissaire de la République aux Antilles et en Guyane, donc avec des pouvoirs politiques considérables qui empiètent sur ceux des gouverneurs. Partisan forcené du nouveau régime, il fait appliquer dans toute leur rigueur les directives de Vichy. La Marine sort de son rôle militaire pour endosser des fonctions dévolues à l’administration coloniale, renvoyant à la fameuse « marée bleue », cette pénétration par les officiers de marine de l’appareil gouvernemental et administratif du régime pétainiste. Aux Antilles, cette situation a conduit à de nombreuses dérives.


Commander l'ouvrage

Xynthia ou la mémoire réveillée. Des villages charentais et vendéens face à l'ocean (XVIe-XXIe siècles)

(dir.) Jacques Péret, Thierry Sauzeau

couverture-Xynthia.jpg

Xynthia (27-28 fév.2010) a littéralement réveillé la mémoire du littoral entre Vendée et Charente-maritime. Au lendemain de la submersion, des témoignages ont été recueillis et le dialogue avec les archives et les cartes anciennes a été organisé.

Ce livre propose une série de trajectoires de territoires littoraux. Pour chacun d'entre eux, les auteurs cheminent de la construction vers l'abandon voire la dégradation de paysages construits face à la mer.

L'ouvrage est un guide de compréhension du passage de la sensibilité ancienne à la vulnérabilité contemporaine. Il permet de saisir pourquoi un événement naturel s'est mué en catastrophe humaine.


Commander l'ouvrage

Archéologie sous-marine : Pratiques, patrimoine, médiation

(dir.) Christophe Cérino, Michel L'Hour et Éric Rieth

archeologie.jpg

Soixante ans après l’émergence de l’archéologie sous-marine, ce livre dresse un bilan et définit les nouveaux grands enjeux scientifiques. En prenant le parti d’un questionnement placé sous l’angle patrimonial, il créé une confrontation dynamique entre les acteurs concernés par l’archéologie sous-marine et permet de mieux saisir l’articulation entre cette discipline et le concept global de patrimoine.


Avec le soutien éditorial de la Direction générale des patrimoines et du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines du ministère de la Culture, de l’université de Bretagne-sud et de l’UMR CNRS 6258 CERHIO.


Commander l'ouvrage
[pdf] Archeologie-sous-marine.pdf (35,82 ko)

Neptune au musée Puissance, identités et conflits dans les musées maritimes et navals

(dir.) Patrick Louvier

musee.jpg
Figées ou mobiles, les scénographies des musées maritimes et navals contemporains sont bien les vectrices d’images et de discours lourds de sens pour les institutions muséales, les municipalités et les pouvoirs publics. Imagine-t-on Dunkerque sans parler de Jean Bart, de l’Empire et des deux guerres mondiales ? Peut-on mettre en scène le passé maritime de Liverpool, Nantes, Bordeaux et Bristol sans montrer la Traite ? Comment exposer le Sabordage à Toulon ? Passionnante, l’exposition des collections s’avère parfois délicate à conduire pour les conservateurs et leurs donneurs d’ordre, institutionnels et politiques, de plus en plus sensibles aux enjeux mémoriels et identitaires, réels ou supposés.

Commander l'ouvrage

Gens de mer Ports et cités aux époques ancienne, médiévale et moderne

(dir.) Eric Guerber et Gérard Le Bouëdec

gdm.jpg

L’originalité de ce livre est de proposer sur le temps long, de l’Antiquité à la fin du XVIIIe siècle, une étude de la place occupée par le monde de la mer dans le jeu politique des cités portuaires. Il analyse tout autant les logiques qui expliquent la fermeture des conseils municipaux aux gens de mer que celles qui, au contraire, sont favorables à l’entrée des marchands dans la société politique locale. Il souligne la participation des notables et des aristocrates à la vie maritime et tente de rendre tangible le poids exercé par des puissances extérieures sur la gouvernance municipale.


Commander l'ouvrage
[pdf] Gens_de_mer.pdf (75,24 ko)

Dictionnaire des corsaires et des pirates

(dir.) Gilbert Buti et Philippe Hrodej

06808-DicoPirates.jpg

Barbaresques, boucaniers, *libustiers, pilleurs d’épaves, guerres de
course, abordages en haute mer, butins de prise, chasses au trésor
et canonnades… Corsaires et pirates peuplent de leurs exploits
l’histoire maritime depuis l’Antiquité. Voici le premier dictionnaire
total sur ces aventuriers au long cours : plus de 600 entrées, une
oeuvre-monument, les meilleurs spécialistes pour faire revivre ces
personnages hauts en couleur répondant aux noms devenus
mythiques de Surcouf, Jean Bart, Duguay-Trouin, Francis Drake…
jusqu’aux voyous des mers, moins *lamboyants, qui sillonnent aujourd’hui
le Golfe d’Aden ou les eaux d’Asie du Sud. Un voyage à
travers le temps mais aussi à travers le monde, puisque sont également
traités les principaux lieux associés à l’univers de la course et
de la piraterie, d’Alger à la Somalie en passant par Bilbao, Carthagène,
La Rochelle, la Jamaı̈que, Saint-Malo…
Une encyclopédie vivante et documentée en forme d’invitation au
voyage.


[pdf] Dictionnaire_des_corsaires_et_des_pirates.pdf (878,33 ko)

Page(s):  1  2  3  4 

©2011-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives